Présentation

L’informatisation des langues est un enjeu stratégique associé à l’essor des technologies de l’information et de la communication. Appuyés par ces dernières, la mondialisation des échanges, la dématérialisation de l’information et l’accroissement des communications sont susceptibles de modifier irrévocablement le statut des langues dans le monde. En effet, les langues qui ne disposent pas de logiciels de traitement automatique du langage naturel ne pourront plus aspirer à être des langues véhiculaires dans les domaines des sciences, des techniques et des affaires. Cette dimension des industries de la langue exige en particulier de garantir la disponibilité de ressources linguistiques (terminologies, dictionnaires, grammaires) permettant la réalisation d’applications industrielles.

Dans le contexte marocain, plusieurs langues coexistent, ce qui confère au Maroc le statut d’État plurilingue Boukous 2018, de Ruiter et Ziamari 2015, Fassi Fehri 2013, Messaoudi 2013). De plus, le Maroc a enregistré une avancée de sa politique linguistique incorporée dans la nouvelle Constitution de 2011, qui a précisé le statut des langues en usage au Maroc. Parallèlement, le processus d’informatisation de ces langues s’est développé, en s’articulant autour de quatre axes : le soutien au développement de ressources linguistiques, le soutien au développement d’applications pilotes, le soutien à l’offre de produits et service ainsi que les actions d’accompagnement.

Dans cette optique, la conférence internationale sur les Technologies d’Information et de Communication pour l’Amazighe (TICAM), organisée par le Centre des Etudes Informatiques, des Systèmes d’Information et de Communication, est consacrée à une réflexion, dont le but ne se limite pas à réunir des chercheurs en traitement automatique des langues, des praticiens et académiciens polyvalents travaillant sur les langues, mais aussi de permettre au reste de la communauté de se rendre compte des enjeux et des difficultés entravant l’informatisation des langues.

Dans sa 8e édition, TICAM s’articulera autour des axes suivants :

  • Etat des lieux et besoins dans le domaine des langues peu dotées
  • Approches scientifiques : traitement linguistique et automatique
  • Ressources et corpus: production, standardisation et archivage
  • Outils pour le traitement des langues
  • Retours d’expériences

Thèmes

  

  • 1.Réflexion sur l’informatisation des langues peu dotées

  • 2.Graphie Tifinaghe

  • 3.Normes de traitement informatique des langues

  • 4.Apprentissage et enseignement médiatisés par la technologie

  • 5.Elaboration des ressources et outils linguistiques (écrit/oral)

  • 6.Recherche et extraction d’information

  • 7.Reconnaissance optique des caractères

  • 8.Localisation et multilinguisme

  • 9.Développement Web et mobile

  • 10.Jeux sérieux

Dates importantes

  • Date limite de soumission : 01-06-2018 30-06-2018
  • Date de notification aux auteurs: 15-09-2018
  • Date limite de soumission des versions définitives : 30-09-2018
  • Tenue des travaux : 26 et 27 Novembre 2018